La diaspora des Desrosiers

Éditeur LEMEAC
Collection : La diaspora des Desrosiers
Paru le
Papier ISBN: 9782330084257
Pas en inventaire. Sur commande : Délai de 4 à 8 semaines

Les six Chroniques du Plateau-Mont-Royal (publiées entre 1978 et 1997) mettent en scène les personnages de la famille paternelle de Michel Tremblay : Victoire, Josaphat-le-Violon, Gabriel, Édouard, Albertine, Thérèse, Marcel… L’histoire commence en mai 1942, un mois avant la naissance de Jean-Marc et se terminait avec la mort de sa mère, la Grosse Femme, à l’automne 1963. Avec La Diaspora des Desrosiers, c’est du côté maternel, celui de Nana, que se déploie en neuf tomes la formidable fresque qui va de l’enfance de Nana en 1913 à l’automne 1941, au seuil de l’enfantement de l’alter ego de Michel Tremblay.

Quand l’écrivain a ouvert l’album de famille de sa mère, Nana – l’universelle Grosse Femme d’à côté –, il y a retrouvé trois générations de femmes exceptionnelles qui ont marqué sa vie et son œuvre : son arrière-grand-mère Joséphine, de son petit village de Sainte-Maria-de-Saskatchewan, sa grand-mère Maria, de Providence (Rhode Island) à Montréal, et sa mère, Rhéauna, enfant, jeune fille, jeune femme, mère et épouse de Gabriel.

Mais il y a aussi retrouvé aussi d’autres Desrosiers – Louise, Alice, Ernest, Reona, Méo, Regina-Cœli, Ernestine, Rose –, qui demeurent à Regina, à Winnipeg, à Ottawa et à Duhamel, dans les Laurentides.

En 1400 pages savoureuses et pleines de vie, cette saga suit une famille aux destins entrecroisés, rarement heureux et glorieux, souvent cruels et pathétiques, parfois providentiels mais toujours inflexibles. 

La traversée du continent – La traversée de la ville – La traversée des sentiments – Le passage obligé – La grande mêlée – Au hasard la chance – Les clefs du Paradise – Survivre ! Survivre ! – La traversée du malheur

Les libraires craquent

  • Un Classique d'ici ! par la librairie Verdun (Librairie de)

    Tous les tomes de cette fresque magistrale, maintenant réunis dans une édition qui souligne l'importance de ce nouveau Classique de Tremblay !

    - Billy Robinson, libraire

Les libraires vous invitent à consulter

Simon Boulerice dans l’univers de Michel Tremblay : J’ai failli tuer un monument

Par publié le

En marchant sur la rue Rachel, je me dis : je vais pouvoir me racheter. La première fois où Michel Tremblay m’a invité chez lui, il y a bientôt quatre ans, j’ai failli le tuer. J’avais laissé traîner mon sac derrière une chaise et Michel avait malencontreusement glissé le pied dans le piège à ours de ma ganse. En perte d’équilibre, il était venu heurter une œuvre d’art contre le mur : un Riopelle. J’avais failli tuer deux monuments du patrimoine simultanément.

Un grand prix pour le grand Michel Tremblay

Par publié le

Le prix Gilles-Corbeil décerné tous les trois ans par la Fondation Émile-Nelligan reconnaît l’apport extraordinaire d’un écrivain à la littérature québécoise. Le 30 octobre dernier, la haute distinction, dotée d’une bourse de 100 000$, a été donnée à Michel Tremblay. Deux semaines auparavant, l’auteur s’est vu attribuer le prix international Prince Pierre de Monaco. Lors de la cérémonie de remise, le président du jury, le professeur et essayiste Benoît Melançon, a déclaré : « En choisissant Mic

Le prix Prince Pierre de Monaco pour Michel Tremblay

Par publié le

On peut affirmer sans craindre les contestations que le dramaturge et romancier Michel Tremblay est notre « écrivain national », tant par la représentation de notre culture dans ses livres, par l’usage du joual qu’il a eu l’audace de transposer dans l’écriture, que par son rayonnement international qui corrobore l’universalité de son œuvre. Ses pièces ont été traduites dans pas moins de vingt-six langues et ses onze romans qui forment une fresque humaine des plus sensibles réussissent le pari de

Vous aimerez peut-être...

X

Navigation principale

Type de livres