Je me souviens: Une enquête de Victor Lessard

Éditeur GOELETTE
Paru le

Non disponible.

À Montréal, juste avant Noël, un homme et une femme meurent le cou transpercé par ce qui semble être un instrument de torture. Auparavant, ils ont entendu la voix de Lee Harvey Oswald, l'assassin présumé du président Kennedy. Un sans-abri se jette du haut d'un édifice de la place d'Armes. Ayant séjourné à plusieurs reprises en psychiatrie, il prétendait avoir participé, avec le FLQ, à l'assassinat de Pierre Laporte. Sur le toit, avant de sauter, il laisse deux portefeuilles, ceux des victimes. La série de meurtres se poursuit… De retour à la section des crimes majeurs, le sergent-détective Victor Lessard mène l'enquête...

Les libraires craquent

  • Les incontournables en Polar de septembre 2012 par la librairie Monet

    « Victor Lessard est chargé d’enquêter sur deux morts suspectes. Pendant ce temps-là, son fils a des ennuis. La période de Noël va être difficile pour notre héros. Attention, lecture addictive! » - Morgane Marvier

  • Écrivain en ascension par la librairie Sélect

    Déjà excellent, très prometteur!

  • Un incontournable! par la librairie L'Écuyer

    Je viens de terminer ce roman qui m'a tenu en haleine du début à la fin!
    J'ai adoré. Je me croyais dans un épisode du genre C.S.I, avec des crimes sordides, une équipe policière attachante et même, une course poursuite!!

    C'est écrit avec finesse. Les corps tombent, notre frustration à ne pas trouver qui est le tueur monte également au même rythme que celles des personnages qui enquêtent, alors, il faut continuer, et lire. Lire jusqu'au bout. On se met à chercher dans nos mémoires, nos livres d'histoires ont-ils oublié de nous raconter quelque chose?
    Je l'ai dévoré ce livre!
    Merci pour ce bon roman Monsieur Michaud.

    Dominique Lafrance, Librairie L'Ecuyer

  • Martin Michaud, récipiendaire du Prix du roman policier de Saint-Pacôme 2013 ! par la librairie Monet

    La Librairie Monet, qui compte plusieurs amateurs de polars dans son équipe, félicite chaleureusement Martin Michaud ainsi que les autres gagnants et finalistes. Et bravo à l'équipe de Saint-Pacôme qui souligne l'excellence de la littérature policière québécoise avec brio!


  • Commenté dans la revue Les libraires par Morgane Marvier, librairie Monet

    Un homme et une femme sont assassinés, le cou transpercé par un instrument médiéval. Victor Lessard devra découvrir le lien entre ces victimes et un sans-abri qui se suicide quelques jours plus tard avec leurs portefeuilles dans la poche. Tout en se concentrant sur son enquête, il lui faudra aussi s’occuper de son fils qui se retrouve dans de mauvais draps. Le rythme rapide entraîne le lecteur, l’intrigue ne laisse aucun répit jusqu’au dénouement et on retrouve avec plaisir des personnages qui se complexifient. Martin Michaud a vraiment trouvé sa voix avec cette troisième enquête de Victor Lessard. Je me souviens est bien la preuve qu’il est devenu une valeur sûre dans le monde du polar québécois.

Les libraires vous invitent à consulter

Martin Michaud: Homme de souvenirs

Par publié le

Bon Iver, Smashing Pumpkins, Jeff Buckley, Muse… C’est l’oreille tendue vers ces artistes que Martin Michaud a écrit Je me souviens, son troisième roman, aussi fort que la devise québécoise à laquelle il fait référence et qui met en scène un inspecteur Lessard porté par la voix singulière d’un écrivain dont la plume rythmée et surprenante est désormais attendue.

Prix Saint-Pacôme du roman policier 2013

Par publié le

La Société du roman policier de Saint-Pacôme a tenu son gala annuel ce samedi 5 octobre et a décrété grand gagnant Martin Michaud et son polar magistralement macabre Je me souviens. Michaud a déjà remporté le prix Saint-Pacôme en 2011 pour La chorale du diable. En 2010, il remporte déjà le Prix Coup de cœur Saint-Pacôme pour Il ne faut pas parler dans l’ascenseur. Décidément, Michaud est ce qu’on peut appeler un favori de la Société! Les aventures de l’enquêteur Victor Lessard tiennent en halein

Les finalistes Saint-Pacôme

Par publié le

Saint-Pacôme, ce charmant petit village québécois situé dans le comté de Kamouraska, se veut l’hôte chaque année du gala du Prix Saint-Pacôme qui honore la qualité d’un polar et de son auteur. C’est que ce petit bourg du Bas-Saint-Laurent a le désir d’inviter les gens de partout à venir les visiter et pour ce faire a choisi de mettre en évidence sa vocation de « ville aux polars » qui pourrait-on dire lui était quasiment prédestinée. D'abord, est paru en 1997 un livre policier pour enfants intit

Finalistes du prix Tenebris

Par publié le

Le mois dernier, nous vous avions parlé des Printemps meurtriers de Knowlton qui fait la fête à la littérature policière et à leurs auteurs. Pour faire éclore davantage le genre littéraire, les Printemps décerne le prix Tenebris au Meilleur roman, littérature policière de langue française, distribué au Québec. L’an passé, les honneurs sont allés à Sylvain Meunier pour Les mémoires d’un œuf (La Courte échelle). Les cinq finalistes de la deuxième édition viennent d’être dévoilés : La Vérité sur

Finalistes du Arthur-Ellis

Par publié le

Le prix littéraire Arthur-Ellis est décerné chaque année depuis 1984 dans différentes catégories aux meilleures œuvres policières canadiennes. Les finalistes dans la catégorie « Meilleure œuvre en français » sont les suivants : La Nuit des albinos de Mario Bolduc (Libre Expression) Tanzanie – Afrique de l'Est. Ne s'étant jamais remis de sa rupture avec l'avocate Valéria Michieka, Max O'Brien conserve l'espoir de renouer avec elle. Mais Valéria est sauvagement assassinée avec sa fille, Sophie.

La crue des mots

Par publié le

C’est une véritable « débâcle printanière », comme le nomme si bien les organisateurs de l’événement, qui s’annonce dans le comté de La Mitis (Bas-St-Laurent-Gaspésie). L’air du fleuve y est peut-être pour quelque chose mais plusieurs auteurs, musiciens et conteurs ont bien voulu prendre part aux activités de La crue des mots, qui ne donne pas sa place en qualité de festival littéraire. Jocelyn Bérubé, l’invité d’honneur du Festival, ne lésine pas quand il s’agit de parler de ce qui s’en vient

Les Printemps meurtriers

Par publié le

La saison printanière amène son lot de réjouissances. L’air plus doux, les couleurs plus éclatantes, nous donnent l’impression de renaître. En fait, nous adorons le printemps et ses promesses de beau temps. Nous l’aimons aussi parce qu’il voit apparaître pour une deuxième année le festival international de littérature policière, Les Printemps meurtriers de Knowlton. Ce petit coin des Cantons de l’Est à quelques 100 petits kilomètres de Montréal, vivra du 17 au 19 mai un printemps sous enquête.

À offrir pour Noël

Par publié le

Si vous voulez offrir de la lecture en cadeau pour Noël, voici quelques suggestions à mettre sous le sapin. Thomas Hellman chante Roland Giguère (Hexagone) Ce livre-disque s’avère un hommage sensible et vibrant qui permet de (re)découvrir la beauté et la puissance de la poésie du grand Roland Giguère. Je me souviendrai (La boîte à bulles) Ce collectif artistique regroupe des journalistes, des auteurs, des illustrateurs, des réalisateurs et des musiciens, dont Philippe Girard, Fred Jourdain, Fr

Vous aimerez peut-être...

X